Introduction

Vous le constaterez au gré de ce blog : je suis en constante recherche d’une méthode pour m’organiser.

S’il y a quelques années je découvrais la méthode GTD, elle n’a eu d’effet que de nourrir mon bureau de post-it. Certes j’ai agrémenté la méthode de divers outils numériques pour m’épauler dans l’organisation du planning. Si la méthode Lessy fonctionne pour mes jeux vidéos/projets à accomplir, elle n’est pas du tout adaptée à mon organisation journalière. Même Wekan, dont je partageais récemment mon expérience, n’a pas su résoudre l’achèvement régulier de mes tâches.

Image d'une pile de livres

Je m’attache donc cette fois à l’utilisation sur plusieurs semaines/mois d’une nouvelle méthode : la méthode du Bullet Journal®. Je remercie d’ailleurs Dorian - qui se reconnaîtra - de m’avoir appris l’existence de cette méthode.

Après une brève présentation de la méthode je vous montrerai mon bujo et vous expliquerait ensuite en quoi j’ai apprécié cette méthode.

Présentation

Le Bullet Journal® a été crée par Ryder Caroll pour rassembler les informations contenues dans la plupart des bouts de papier qu’on utilise :

  • la liste des courses
  • les post-its
  • le planning mensuel, hebdomadaire et journalier
  • les évènements de l’année (anniversaires, fêtes, sorties, etc.)
  • les prises de notes
  • etc.

Il désigne à la fois la méthode et le livre utilisé pour l’appliquer. Les fans l’appellent aussi le bujo (deux premières lettre de chaque mot).

Vous retrouverez une explication en anglais de la méthode sur le site officiel.

Si je devais résumer en quelques points la méthode je dirais :

  • utiliser un livre facile à emporter avec soi
  • utiliser un livre à pages numérotées ou numéroter soi-même les pages
  • utiliser un index dans ce livre pour définir à quelle page commence quelle section
  • utiliser une légende pour les sigles du livre - au moins pour le premier bujo, le temps de s’habituer
  • utiliser 2 pages au début pour un planning semestriel des 6 prochains mois et y rassembler les gros évènements. Par exemple les anniversaires.
  • utiliser ensuite 2 pages pour un planning mensuel du mois en cours. 1 ligne par jour devrait aller. Y placer des événements clés du mois. Sur la page de droite placer les tâches que vous souhaitez effectuer dans le courant du mois
  • utiliser après ça autant de page que nécessaires pour écrire, chaque jour, les tâches à faire
  • faire le point régulièrement sur les tâches journalières
  • ne pas se tracasser si on a manqué plusieurs jours, pas besoin d’écrire quoique ce soit

Vous trouverez énormément d’exemples sur le Web, notamment sur Youtube et Instagram. Au bas de cet article sont exposés quelques liens intéressants pour vous documenter et créer votre bujo ultime !

Image issue du site web officiel du Bullet Journal®

La communauté propose des exemples pour le suivi de l’humeur, la météo, les livres à lire, les séries TV en cours, les films à voir, les anniversaires à venir, le sommeil, les finances, les screencasts, etc.

Mon bujo

Étant donné qu’un bujo est un support physique, je vous propose de mettre les images et commenter ensuite.

Pour la petite histoire, ne sachant pas si je persisterais avec le bujo j’ai commencé par en fabriquer un avec les moyens du bord.

Image de mon bujo

La page de garde me semble importante pour 2 choses :

  • dire à qui appartient le livre
  • donner une adresse où renvoyer le livre s’il est trouvé

Pratique si on l’oublie dans les transports en commun ou qu’il tombe de notre sac/poche.

Image de mon bujo

L’index sert à ce qu’il annonce : trouver une page parmi notre livre. Il fait partie intégrante de la méthode puisque grâce à cela nous pouvons rendre notre bujo modulaire et ajouter les sections que l’on souhaite.

Image de mon bujo

Ma page de légende ajoute quelques éléments supplémentaire à celle fournie par Ryder Caroll :

  • je décris un sigle particulier qui permet de désigner 3 tâches prioritaires à faire dans la journée
  • j’ai mis en place un système de récompense pour ces 3 tâches lorsqu’elles sont effectuées
  • je fais le suivi de mon humeur et de la météo que vous découvrirez sur mon planning mensuel

Adaptez suivant vos besoins, vos envies et vos émotions du moment.

Image de mon bujo

Si une section « Films/Séries » et une section « Livres » existe c’est parce que j’ai besoin d’en faire le suivi. Tout d’abord car je prends note des films/séries et livres qu’on me conseille. Ensuite je ne regarde pas toujours les séries en une fois, il est bon de savoir où nous en sommes dans la série. Et finalement j’ai besoin de suivre les sorties des films pour ne pas les louper.

Image de mon bujo

Une autre partie importante du bujo : le planning semestriel. Utile pour les anniversaires par exemple. Comme en juin ici.

Image de mon bujo

Le planning mensuel apporte une vision rapide du mois en cours. Dans mon cas il permet aussi de noter la température maximale chaque jour, la météo du moment et l’humeur du moment. J’utilise ensuite un système de graphe pour voir l’évolution de l’humeur. Je ne sais pas si ça me servira, mais je trouve ça fun à faire !

Image de mon bujo

Ci-dessus un exemple de tâches du jour. Avec des tâches prioritaires et une récompense à la clé quand elles sont effectuées : du chocolat ! On ajoute donc à la suite les jours suivants. Jusqu’au mois prochain. Pourquoi le mois prochain ? Car une fois le mois terminé, on refait un planning mensuel du mois qui arrive. Comme celui que j’ai fais pour Mai.


Edit: Voici quelques images de ma nouvelle version.

Image de mon bujo

Image de mon bujo

Image de mon bujo

Plus le bujo est chaleureux plus l’utilisation de ce dernier est fréquente. N’hésitez donc pas à rajouter des autocollants en tous genres, ça ravive le journal !


Ce que j’aime dans cette méthode

Le bujo est un concept intéressant qui allie finalement l’ensemble des caractéristiques des livres qu’il ingère. En effet c’est un savant mélange d’agenda, d’organiseur, de journal intime et de post-it. Il s’adapte en fonction des besoins et des priorités de chacun. Vous avez besoin de suivre l’évolution de vos repas, pourquoi ne pas faire une page ou deux dans le bujo ?

La méthode étant modulaire, de nombreuses personnes partagent leurs expériences et leurs idées sur le bujo. C’est cet esprit de partage qui rassure : nous trouverons toujours quelqu’un qui montre une solution à un problème donné. Comme par exemple le « mood tracker » ou suivi des humeurs.

Je m’attendais à ce que l’utilisation d’un livre et d’un stylo soit perturbant, voire inefficace dans un monde où l’informatique est partout. Mais finalement le livre ne tombe jamais en panne quand on en a besoin et il n’y a pas de bug de synchronisation. Je l’ai toujours avec moi et il ne me fait pas défaut ! Il est également complémentaire de mon agenda numérique sur téléphone mobile.

Pouvoir personnaliser son livre est une expérience magique que vous ne retrouverez pas dans un logiciel. Et l’esprit est plus libre quand on utilise quelque chose qu’on apprécie !

Conclusion

Image du logo du Bullet Journal®

Après plusieurs semaines d’utilisation cette méthode m’a convaincu : elle réunit plusieurs types de notes qui autrefois s’éparpillaient joyeusement dans la maison. Je ne m’y retrouvais plus ! L’outil s’adapte à mes besoins et ne rencontre aucun problème. Je peux laisser libre cours à mon imagination et ma créativité - s’il en est.

En voyant les conseils des utilisateurs du bujo, j’ai amélioré la qualité de mon carnet de note en achetant un Leuchtturm1917. Les 3 marques-pages, les pages numérotées et les points tous les 0,5 cm m’ont conquis !

Cet outil permet donc de résoudre les problèmes au fur et à mesure tout en voyant venir. Il permet également d’archiver le passé et de le consulter. Je suis étonné de m’entendre dire qu’un carnet de note est plus efficace que les applications que j’ai pu trouver sur le téléphone mobile. Je vous conseille plus que vivement de tester la méthode, qu’importe le temps que ça vous prendra au début, franchissez le pas !

Liens utiles

En fouinant sur le Web, j’ai déniché plusieurs pistes dont je me suis inspiré pour créer mon bujo.

Et n’hésitez pas à parcourir le Web pour des exemples de Bullet Journal®, comme sur le tag #bulletjournal sur Instagram qui donne énormément d’exemples.

Avis personnel sur ces différents liens : Au début je trouvais que la communauté en faisait des pataquès au niveau coloriage, dessins et décorations en tous genre. Mais après avoir essayé d’égayer mon bujo je peux vous assurer que ça apporte joie et gaieté chaque jour à utiliser votre « chef-d’œuvre ».