Introduction

Ce n’est pas un secret, j’ai toujours été électroniquement dispersé. Toujours plein d’idées, peu de temps pour les accomplir et 1000 manières de résoudre des problèmes.

Est-ce bon ou mal ? Ce billet ne permettra pas de répondre à cette question. En revanche j’ai peut-être trouvé une méthode pour avancer dans ses projets personnels sans perdre de vue l’ensemble des projets.

Après une petite histoire sur la découverte - piquante - d’un outil, je vous présenterai ce dernier.

Capture de deux bullots sous l'eau, l'un de couleur rose claire, l'autre de couleur rose foncé

Photo trouvée sur le profil de Steve Childs sur Flickr

La découverte

Tout commence par l’idée saugrenue d’iGor de partager partiellement ses découvertes. Et je ne l’en remercierai jamais assez ! Je découvre un lien vers un projet, une méthode, un outil pour gérer les idées saugrenues qui nous trottent dans la tête. Comme quoi partager, même en vrac, participe à l’évolution possible de son entourage 😤.

Je suis donc arrivé sur un ensemble de billets présentant une méthode. Billets que vous n’avez pas besoin de lire puisque je tenterais de faire un résumé dans le paragraphe suivant. Mais rien ne vous empêche d’y faire un - grand - tour 😏.

Ce qui m’a paru curieux sur le coup : suite à l’acquisition récente de la Nintendo Switch™ - notamment - je procédais à une méthode similaire pour ma gestion des jeux en cours.

Je vous en parlerais après, place à la description de Lessy !

Découverte de la méthode Lessy

Je tiens avant tout à préciser que je vous partage ma compréhension de la méthode Lessy. Elle doit sûrement différer quelque peu de celle dont Marien Fressinaud décrit.

L’outil développé par Marien est disponible sur Github : https://github.com/marienfressinaud/lessy

Et disponible en ligne : https://lessy.io/

Mais alors, Lessy, qu’est-ce ? Je dirais un ensemble de règles :

  • chaque fois qu’on a une idée de projet, on la note sur un bout de papier (ou en numérique) et on le dépose dans une boîte
  • si on veut travailler sur un projet on le sort de la boîte
  • on ne travaille jamais à plus de 3 projets à la fois
  • quand on sort un projet de la boîte, on se fixe une date maximum avant de remettre le projet dans la boîte. Ceci pour permettre à des projets qui n’avancent pas de retourner dans la boîte au profit d’autres projets

Ces règles impliquent qu’on peut travailler sur moins de 3 projets. Et que ne nous sommes pas obligés de finir le projet avant de le remettre dans la boîte.

Ce que j’ai trouvé bluffant, c’est que j’utilisais une méthode similaire depuis quelques temps avec mes… jeux vidéos.

Application de la méthode par l’exemple

Je vous le disais, suite à l’acquisition d’une console dernièrement, je n’arrivais plus à gérer le nombre de jeux en cours. Alors j’ai mis en place les quelques règles citées précédemment de la manière suivante :

  • les jeux représentent les projets
  • je mets donc tous les jeux dans une boîte (carton)
  • je ne sors que 3 jeux maximum à la fois
  • quand j’ai terminé d’avancer sur un jeu : je le remets dans le carton
  • tout jeu terminé va sur une étagère

Et petite différence avec la méthode :

  • pour chaque console je fais un carton

Je gère ainsi 3 jeux par console.

Quand je veux jouer, généralement je réfléchis en terme de console du moment plutôt que jeu du moment. Et je choisirai parmi les 3 jeux sortis celui que je préfère au moment où je veux jouer.

Cela m’a déjà permis de mieux avancer sur les jeux vidéos, voire d’en terminer quelques uns. Ce qui ne m’était pas arrivé depuis des années !

Conclusion

Bien que mon application de la méthode soit assez atypique, je dois dire que je suis très heureux d’avoir découvert Lessy.

Je pensais qu’une RFC serait de bonne augure, qu’une bibliothèque pouvait être construire pour gérer ce type de gestion de “papiers dans une boîte”, mais finalement c’est tout aussi bien d’adapter selon ses besoins.

Lessy va-t-il révolutionner votre gestion des priorités et la finalisation de vos projets ?