Introduction

Après mon billet intitulé « Ivre, il coupe internet. Épisode 0 », je reviens à vous pour la suite de la saga.

Pour rappel, dans ce billet je parlais de devenir Nomade numérique en mettant un terme à ma connexion internet et en récupérant les informations dont j’ai besoin au coup par coup.

C’est un changement des habitudes assez fort et cela demande un peu de préparation.

Nous allons voir dans le présent billet comment j’envisage le passage à un monde non pas sans Internet, mais avec un Internet par intermitence à l’aide d’outils appropriés.

Pomme coupée en deux avec un couteau au centre, la pointe plantée dans le support en bois

Photo trouvée sur le profil d’Hernanpc sur Flickr sous licence CC BY-SA 2.0.

Préparation

La machine est lancée, je prévois une coupure Internet pour le 15 janvier 2017 au soir. Et ce pour une durée d’1 mois.

Alors non, je ne coupe pas Internet avec une paire de ciseaux, et n’ait pas encore demandé une résiliation de mon forfait. Avant d’en arriver là, et pour tester la mise en place des outils et leur résultat, je vais tout simplement débrancher ma connexion Internet.

Pourquoi seulement débrancher la connexion ? D’une part c’est plus facile que les démarches administratives pour résilier son abonnement à une date précise. Cela me permet donc de mieux planifier mon test sans connexion. D’autre part, et c’est là l’idée de toutes les personnes autour de moi, il semble plus rassurant d’avoir une connexion « au cas où ». Je peux donc en quelque sorte simuler une période sans Internet, tout en ayant un filet lors de mon saut dans le vide ;-)

Mes collègues et mes proches seront donc rassurés que je ne pète pas un plomb en voulant cesser toute activité Internet chez moi.

Passons en revu les logiciels dont j’aurais besoin pour accomplir mon sevrage Internet.

Je n’ai pas inventé l’eau chaude

Avant les forfaits Internet illimités, on devait se débrouiller avec un mode déconnecté sur la plupart des logiciels.

C’était notamment le cas pour la récupération du courriel. On avait aussi des aspirateurs de sites webs et nous faisions des sites webs statiques à publier dès qu’on avait une connexion.

Étant donné que j’ai un ordinateur portable pour ma phase de sevrage Internet, voici quelques outils que j’ai pensé utiliser :

Au final, en listant les programmes, on se rend compte qu’il existe de nombreux outils, récents et/ou encore maintenus, pour les Nomades numériques.

J’espère que ces logiciels seront suffisants pour palier à l’absence d’Internet à la maison.

Conclusion

On le dit souvent : rien ne vaut une bonne préparation. Je suis cependant certain que rien ne vaut l’expérience d’une période sans Internet pour savoir de quoi il retourne. Et cela sera donc le sujet des prochains billets de la sage « Ivre, il coupe Internet » puisque nous serons dans le vif du sujet !