Introduction

Les sauvegardes c’est bien. Mangez-en. Mais parfois, on en fait une indigestion de bande passante. En effet, suivant la taille de vos sauvegardes, et la fréquence à laquelle vous en faites, cela consomme pas mal en terme de réseau.

Et suivant les hébergeurs, ça coûte en terme de stockage, de réseau (bande passante), de consommation CPU (pour générer la sauvegarde qui grandit).

Mes contraintes actuelles sont donc :

  • réduire le besoin en bande passante
  • avoir un outil facile à mettre en place sans trop de configuration
  • chiffrer, si possible, les sauvegardes

Je suis tombé sur BorgBackup.

Illustration de l'article

Image sous licence Creative Commons CC 2.0 récupérée sur Wikimedia.

BorgBackup

Cet outil utilise la déduplication. Cela réduit considérablement la taille des sauvegardes. Ajoutez la compression des données et le chiffrement de ces dernières, on arrive à des tailles intéressantes et une économie folle en matière de bande passante.

Pour l’installation et la configuration, la documentation est suffisante et permet de faire des miracles.

Concernant l’automatisation et la configuration facile, Borgmatic fournit tout ce qu’il faut, y compris les fichiers service et timer utiles pour systemd.

En prime vous pouvez utiliser BorgBackup sur une machine distante afin de synchroniser vos sauvegardes. L’outil idéal.

Pour de plus amples informations sur cet outil, en plus de la documentation de BorgBackup et de Borgmatic, je vous suggère un article sur blog-libre au sujet de BorgBackup.

Conclusion

Faire des sauvegardes devient un plaisir avec ces deux outils (BorgBackup et Borgmatic). Je les utilise en relation avec un troisième outil - de synchronisation - dont nous reparlerons dans un prochain billet.